Liens du 25 janvier 2010

2011/01/26

On vous a parlé de la Table de concertation régionale Écoresponsabilité et grands événements, qui vient tout juste d’être lancé. Pour avoir un peu plus d’information sur la table et sa mission, on vous suggère d’aller consulter le site de Takt-etik, l’organisme qui chapeaute le tout.

Par ailleurs, on vous a parlé de la pièce Au plus noir d’une nuit terrible, qui sera bientôt présentée par le Théâtre des À-côtés. L’équipe de la production a mis sur pied un blogue autour de la pièce, que vous pouvez consulter ici. Par ailleurs, le site officiel de la compagnie est là. Et, tiens, pourquoi pas, l’une des bande-annonces qu’ils ont produites pour l’occasion…

Liens du 24 janvier 2010

2011/01/26

Quelques éléments autour de l’émission de ce lundi…

Et, enfin, concernant le film Chercher le courant, réalisé par Nicolas Boisclair, on vous suggère le site officiel… Et, par souci de complétude, voici la bande-annonce.

Les incontournables de la programmation théâtrale Hiver 2011 d’Hélène McClish

2011/01/25

Tout récemment, passage à l’émission d’Hélène McClish, avec ses incontournables pour la programmation théâtrale d’Hiver 2011, dans la grande région de Québec.

Quelques espoirs, indéniablement.

Lesquels? Petite liste…

  • La face cachée de la lune, écrit et mis en scène par Robert Lepage, au Théâtre du Trident du 11 janvier au 6 février.
  • Kukipik Doikipu, une création du Soucide collectif, présentée à Premier Acte du 18 janvier au 5 février.
  • Roméo et Juliette, de William Shakespeare, mise en scène d’Olivier Lépine, présentée à La Bordée du 18 janvier au 12 février.
  • Création (titre de travail), de Wadji Mouawad, offerte au Trident du 8 mars au 2 avril.
  • Ailleurs, un documentaire théâtral écrit et mis en scène par Kevin McCoy, au Théâtre Périscope du 15 mars au 2 avril.
  • Variations énigmatiques, d’Éric-Emmanuel Schmitt, présentée au Théâtre La Bordée du 12 avril au 7 mai, dans une mise en scène d’Hughes Frenette.
  • Changing Room, un docu-théâtre interactif, texte d’Alexandre Fecteau, en collaboration avec Raymond Poirier, présenté par le Collectif Nous sommes ici au Théâtre Périscope, du 12 au 30 avril.
  • L’opéra de quat’sous, de Bertold Brecht, présenté au Trident, mise en scène de Martin Genest, du 19 avril au 14 mai.

Sur ce, bon théâtre!

Suggestions BD, chronique entre deux chroniques

2011/01/25

Quelques regards sur différentes BD, via Stéphan Gravel, autour desquelles on n’aura malheureusement pas le temps de discuter en ondes.

On y va, une à une…

Épuisé, de Joe Matt, chez Delcourt

Une BD humoristique et sarcastique. L’approche, autobiographique est particulière. L’auteur fait dans l’auto-au-cube. Réflexion, sur lui-même, réflexion sur sa BD, réflexion sur son oeuvre, c’est presque qu’une BD d’auto psychanalyse. j’ai beaucoup aimé… On se sent avec eux… Quoi que parfois je me suis sentis mal à l’aise par trop d’intimité.

L’histoire… Bien lisez la poste face… Vous verrez bien.

« Joe Matt touche le fond de son addiction aux vidéos porno. Il passe des heures à remonter des scènes de cul en ôtant tout ce qui le degoûte : visages, poils et fesses masculines… Du coup, ses amis Seth et Chester Brown proposent qu’il se présente aux Eisner Awards en qualité de meilleur monteur vidéo ! À rester obsédé, uriner dans un bocal et collectionner des BD, il y a peu de chance qu’il trouve une copine. »

Bienvenue, de Marguerite Abouet et Singeon, chez Bayou

Une belle BD, le rythme est bon, l’histoire est charmante…

Bienvenue est étudiante aux Beaux-Arts de Paris. Elle manque d’argent, enchaîne les petits boulots et vit en colocation avec Lola, sa cousine délurée. Entre les enfants qu’elle garde, le nouvel amant de sa mère, les peines de coeur de Lola, et la jeune fille suicidaire qui a décidé d’être son amie, Bienvenue a le sentiment de ne s’occuper que des autres et cherche un sens à sa vie…

Dans « Bienvenue », Marguerite Abouet montre la jeunesse parisienne comme elle a montré celle d’Abidjan dans Aya de Yopougon. Une comédie contemporaine que sert le talent inédit de Singeon.

Dans ce tome d’exposition, vous mettez en place de nombreux personnages dans des situations tout aussi nombreuses. Le héros collectif et les histoires arborescentes sont-ils pour vous une façon naturelle d’écrire?

Marguerite Abouet : « Ce qui m’intéresse, c’est de créer des personnages et de développer les motivations qui les pousseront à agir de telle ou telle façon, comme dans la vie. Je dois pour cela leur créer une famille, des amis, des collègues, des voisins, avec qui ils vont pouvoir interagir. C’est pour moi indispensable car la vie est faite de rencontres et c’est ce que j’aime raconter. L’histoire d’un naufragé sur une île déserte ce n’est pas pour moi, mais si l’on convoque d’autres personnages comme ses parents, ses amis, ses ex et quelques habitants de l’île… alors cela m’inspire. Pour moi le héros en soi n’existe pas, ce sont les autres qui le génèrent. Une Aya ou une Bienvenue n’ont pas une vie palpitante, mais ce qui peut donner du piment à leur vie, ce sont les autres. Les points communs de mes récits sont des thèmes comme l’amour, la tolérance, la quête de l’épanouissement, le vivre ensemble… »

Nico, tome 2, Opération Caraïbes de Duval et Philippe Berthet, chez Dargaud

J’ai eu beaucoup plaisirs à lire cette BD.C’est fou, et intelligent. C’est pas dans ma top liste, mais ce fut un agréable moment de lecture…

Petit résumé… Depuis la découverte de deux soucoupes volantes sur les territoires russes et américains, la lutte pour la suprématie technologique entre les superpuissances s’intensifie. L’agent de la CIA Nico et l’espion russe Fidel Castro s’allient pour empêcher Ike Eisenhower de lancer un missile sur le centre de recherche de Guantanamo qu’inaugure le président Kennedy. De son côté, l’agent Moog, père adoptif de Nico, cherche des preuves pour innocenter sa fille, accusée du meurtre du milliardaire Max Wonder, l’inventeur du disque laser. Pendant ce temps, la police est-allemande retrouve la mère de Nico.

Zombillénium, d’Arthur de Pins, chez Dupuis

Au Parc d’attraction Zombillénium, on n’embauche qu’à durée indéterminée. Les critères de sélection ne sont pas trop durs, on refuse juste les simples mortels. Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille cette petite entreprise qui ne connaît pas la crise… Une comédie à l’humour noir impeccable, signée Arthur de Pins.

Une bd superbe, elle est belle, et vraiment bien ficelée, j’ai adoré, un bon moment de plaisir… Je voulais un moratoire sur les zombies et les vampires, mais voilà que je veux une suite…

Blacksad – L’Enfer, le Silence de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido, chez Dargaud

Il ne faut pas oublier les Blacksad… Lire les 4 tomes de Guardino et Canales un à la suite des autres donne un sens et une belle ambiance au récit superbe de cette série. Prenez une attention particulière aux pages de gardes…. Une des belles et bonnes séries BD.

Attention chef-d’oeuvre ! L’histoire d’un privé qui veut venger son ex-fiancée assassinée, rappelle celle des grands maÎtres du polar le plus noir. Cette tragédie classique transfigurée par un dessin sublime, d’une Maestria époustouflante, qui fait de ce polar l’une des plus grande surprise de l’année.

Suggestions BD (21 janvier)

2011/01/24

Passage de Stéphan Gravel à l’émission ce vendredi.

Trois propositions…

La communauté, de Tanquerelle et Yann Benoît, chez Futuropolis. Une BD à saveur documentaire, qui nous amène dans l’univers des communes à la fin des années 1960. Un volume réfléchit, fouillé et bien travaillé, où on y apprends beaucoup de chose.

Chez Dargaud, La mort de Staline, de Nury et Robin. Une BD historique au format fort peu conventionnel : le point de départ est, comme le dit le titre, la mort de Staline. On y suit les réactions et préoccupations après la disparition du dictateur soviétique. Et on y découvre un système emprisonné lui-même par son propre système.

À souligner également, la parution du sixième tome de l’excellente série Magasin général, de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp. Intitulé Ernest Latulippe, c’est ni plus ni moins le meilleur volume de la série, un moment charnière où les personnages se redéfinissent face à eux-mêmes, avec toujours le même souci du détail et le même rythme délibérément lent qui fait le charme de la série. Chez Glénat.

Enfin… De Baru chez Futuropolis, Fait pêter les basses Bruno!, l’histoire d’un jeune, bourré de talent au soccer, qui se fait mettre en tête l’idée de se rendre en France pour pousser plus loin son talent. Il s’y rend, de manière illégale. Et sa vie bascule. À découvrir.

Les vins du 21 janvier

2011/01/24

Deux suggestions de Nicolas Médieu pour ce vendredi. Une première dans le blanc, l’autre dans le rouge.

L’inspiration? Le fromage Le Mont Jacob, un mi-ferme, croute lavé.

Le premier? Un chardonnay Bin 65 de Lindemans, qui nous vient d’Australie. Un blanc sec, légèrement boisé, qu’on accorde avec un vol au vent au poulet, un pâté au poulet ou encore un suprême de volaille, sauce aux champignons.

Le second? Un tempranillo et cabernet-sauvignon boisé et légèrement corsé : un Solaz 2008. On le propose avec des filets de veau sauce au xérès et champignons.

Bonne dégustation!

Liens du 21 janvier 2010

2011/01/24

Une petite vite pour ce vendredi…

2010 : année record pour la piraterie maritime. C’est via le journal Le Monde.

DVD (20 janvier)

2011/01/24

Retour de Simon Lambert à l’émission matinale, jeudi dernier.

Côté thématique pour ses suggestions DVD : les Golden Globes. En route vers la saison des Oscar, regard sur quelque films primés à ce « premier grand gala télévisé » qui sont, bien entendu, d’ores et déjà disponibles en DVD.

Première proposition?

Le film qui a tout raflé. Meilleur film. Meilleur scénario. Meilleur réalisation. L’incontournable The Social Network, le film sur Facebook réalisé par David Fincher.

Sinon, il y a aussi le « grand perdant » de la soirée. Nominé un peu partout, qui s’est vu battu coup sur coup sur coup par The Social Network. Malgré tout, il demeure l’un des films à voir de 2010, selon Simon : Inception, de Christopher Nolan.

Et d’ailleurs, pourquoi pas, pour ceux qui ont vu et qui se demandent « dekessé », petit vidéo, en temps réel, de la séquences du rêve dans le rêve dans le rêve dans le rêve…

Enfin?

Une proposition peut-être un peu moins primée par le box-office que les précédentes : le film The Kids Are All Right, qui a tout de même raflé plusieurs récompenses, côté « comédie » dans les Golden Globes. Histoire d’une famille atypique réalisée par Lisa Cholodenko. Avec une performance très, très solide d’Anette Bening.

Bon visionnement!

Liens du 20 janvier 2010

2011/01/24

Une petite proposition, bien rapide, en lien avec l’émission de ce jeudi. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur la chorégraphie Air de Karine Ledoyen, on vous propose d’aller visiter le site officiel de sa compagnie, Danse K par K.

Et, par ailleurs, petite bande-annonce, courtoisie de La Rotonde…

Liens du 19 janvier 2010

2011/01/24

En lien avec la discussion qu’on a eu avec le photojournaliste Renaud Philippe, ce mercredi, on vous propose de vous rendre sur le www.renaudphilippe.com, ou encore sur le blogue du collectif Stigmat Photo, pour voir les images qu’il nous ramène d’Haïti, quelques jours après le séïsme, et un an après la catastrophe.

Par ailleurs, on a discuté avec Maxime Robin de la compilation électro Railroads : A Trip on Québec Supersonic Railroads. Possible de télécharger cette galette, via la page officielle de la proposition musicale, ou via l’éditeur Kito Kat Records, pour la modique somme de 5$.

Passage également de l’équipe de la Ligue des droits et libertés. Pour avoir un peu plus d’information autour du moratoire sur l’exploitation minière en équateur, on vous propose un regard vers le site de la section Québec de la Ligue des droits et libertés.

Sébastien Harvey nous a également parlé de la série Naufragés des villes. Voici quelques bandes-annonces, en attendant la première…