Posts Tagged ‘Whisky’

Whiskies du 15 juillet

2010/07/15

Patrick Bourassa était de passage ce matin pour nous partager quelques découvertes whiskies. Bref voyage aux États-Unis, avec un regard sur les micro-distilleries de l’endroit.

Bref voyage, parce que, sur une centaine, on vous a parlé de seulement trois d’entre elles!

Lesquelles?

  • Woodstone Creek, de Cincinnati, en Ohio et leur sympathique bourbon.
  • Wasmund, de Virginie, avec leur whisky vieilli avec des copeaux de bois de pommier.
  • Stranahan’s Colorado Whisky, de Denver, au Colorado (évidemment!).

Des critiques détaillées de ces whiskies sont disponibles au www.quebecwhisky.net.

Publicités

Les whiskies du 13 mai

2010/05/13

Ce mois-ci, dans sa chronique Whiskies, Patrick Bourassa nous amène en visite à la distrillerie Bruichladdich, sur l’Île d’Islay, en Écosse.

Trois suggestions, disponibles en province.

  • Bruichladdich Waves
  • Bruichladdich Cuvée Margot
  • Bruichladdich Peat

Critiques, opinions et regards disponibles également sur le site du Club de Whisky de Québec, au www.quebecwhisky.net.

17 mars 2010

2010/03/18

Les liens sont de retour!

Quelques topiques abordés ce matin…

D’abord, pour plus d’information sur le Club de whisky de Québec, ainsi que sur les whiskies dégustés ce matin, on vous réfère au site de référence chapeauté par Patrick Bourassa et son équipe, www.quebecwhisky.net.

On a fait référence, en discussion, à un intéressant papier du Devoir, autour de la démarche de Clotaire Rapaille. Pour le lire, c’est ici.

Enfin, on a fait référence à cette entrevue accordée par Stephen Harper, premier ministre du Canada, aux utilisateur de la plateforme YouTube. Vous avez manqué sa diffusion en direct? Et bien, l’entrevue est toujours disponible sur ce site…



17 février 2010

2010/02/17

Quels whiskies a-t-on dégustés ce matin en compagnie de Patrick Bourassa? Un Glenfiddich Solera Reserve, 15 ans d’âge. Et un Bowmore 16 ans d’âge, Bordeaux Finish, vieillit dans des fûts de Bordeaux, bien entendu.

Et les deux était excellents, soit dit-en passant!

Si vous voulez en savoir un peu plus sur les innovations présentées par Mathieu Plasse dans le cadre de sa chronique Technologies et nouveaux médias, on vous réfère à cet article du magazine CIO, « The 10 Coolest Experiments from Google Labs« .

Vous pouvez également visiter le site officiel des Google Labs.

17 décembre 2009

2009/12/18

Ce matin, deux listes…

D’abord, les suggestions whiskies pour le temps des Fêtes de Patrick Bourassa. Trois breuvages qui peuvent servir de bonnes amorces pour inciter parents et amis à la découverte…

  • Johnny Walker Black Label
  • Glenmorangie Quinta Ruban
  • Bowmore, 12 ans d’âge

Ensuite, petit survol des coups de coeurs en Arts visuels de Julie Gagné pour l’automne 2009…

  • Le Dust Bowl chinois de Benoît Aquin, à VU
  • Domesticated d’Amy Stein, également à VU
  • Les expositions de Marcel Jean, Être corps à la Galerie Le 36 et Trois fois trois, à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval
  • Chevalier de la résignation infinie, de Diane Landry, à l’Oeil de poisson

D’ailleurs, vous pouvez lire les analyses de Julie Gagné concernant les expositions de Marcel Jean sur le site du webzine Punctum, consacré à la scène des arts visuels à Québec. Pour Être corps, c’est ici, et pour Trois fois trois, c’est .

Chronique gastronomie, 19 novembre

2009/11/19

Ce matin, Marie-Serge Blais nous a amené sur le terrain des accords entre alcool forts et mets. Tout particulièrement sur le terrain des scotchs et whiskeys.

Quelques exemples d’accord proposés?

  • Un Glenmorangie Nectar d’or, vieillit dans des futs de vin de Sauterne, qu’on accorde avec des huîtres fumées, placées sur des craquelins garnis de mayonnaise, sirop d’érable et poivre noir.
  • Un Dalwhinnie 15 ans (au parfum doux, floral), qu’on sert avec un dessert. Lequel? Au choix. Crème brulée, abricots séchés, et autres. L’essentiel est que le scotch soit servi bien froid.
  • Dans le Balvenie, on peut aller chercher le Double Wood, aux aromes de cacao légèrement fumé, et l’associé avec caramel et fleur de sel et fève de cacao sur foie gras.
  • Un whisky Cardhu 12 ans, de son côté, peut bien se marier avec jambon séché ou arachides salées et roties.
  • Le Lagavulin, 16 ans, s’accordera, lui, de belle manière avec des fromages bleus, du Gorgonzola au Roquefort. Possibilité de les servir sur des craquelins garnis également d’ail et d’anchois.
  • Dernière proposition? Accorder un Talisker, bien fumé, corsé, avec du saumon fumé, justement. Ou encore des sushis au poisson fumé (variété au choix). Ou des huîtres dans une panure à la bière noire. Voire tout simplement avec du chocolat noir, bien amer, ou encore tout met préparé à l’aide d’épices chinoises et de gingembre.

Quelques suggestions, qui, on l’espère, sauront animer votre imagination!

Et, pour compléter le tout, des petits liens!

  • Tout d’abord, cette page de référence qui explique, en détail et clairement, la science des accords whisky et mets.
  • Un intéressant tableau, également, avec des propositions d’accords entre ces deux petits plaisirs, tiré du site de la SAQ.